Open/Close Menu Bureau d'étude thermique en Lorraine
Bureau d'études thermiques et de conseil indépendant
2 bld Henri Becquerel - 57970 Yutz

06 52 22 06 33

03 82 82 06 91

J’avais placé beaucoup d’espoirs dans la nouvelle équipe aux pouvoirs et m’attendait à un plan Climat ambitieux pour enfin mettre en route la transition énergétique, évoquée depuis plus de 10 ans mais jamais de manière concrète.

Ma déception est à la hauteur de mes espoirs… Concernant l’efficacité énergétique des bâtiments (responsable de 40% de la production des gaz à effet de serre en France) et les 10 millions de passoires énergétiques, on est encore loin du compte. Petit tour des mesures annoncées :

  • La généralisation des chèques énergies à toute la France. On parle ici d’un montant médian de 137 € par ménage et par an. Comment envisager de faire des travaux d’isolation avec une somme aussi ridicule ? Peut-être n’est-ce que pour compenser la hausse de la taxe carbone pour les ménages modestes (je te donne d’une main ce que je te reprends de l’autre). En tout cas, cette mesure ne va pas dans le sens de la transition énergétique : on continue à subventionner avec de l’argent public les passoires thermiques pour qu’elles continuent à consommer autant !
  • Le coup de pouce pour le remplacement des chaudières fioul. Quand comprendra-t-on que le chauffage ne sert qu’à compenser les pertes thermiques du logement ? Il suffit de limiter les pertes pour fortement réduire voir se passer de chauffage (principe de la maison passive). Quand votre baignoire fuit de toute part, vous dépensez votre argent pour boucher les trous ou vous préférez mettre un plus gros robinet ? Encore une fois, l’argent public n’est pas utilisé à bon escient: avant toute chose, il convient de procéder aux travaux d’isolation, et seulement ensuite au changement du mode de chauffage. A plus forte raison que les pompes à chaleur (haute température pour pouvoir compenser les pertes thermiques importantes) ne sont pas appropriées aux logements à fort besoin énergétique.
  • Seul point positif, la transformation du crédit d’impôts pour la transition énergétique en prime récupérable juste après les travaux et non pas l’année suivante. Par contre, rien pour simplifier la jungle des aides et subventions en instaurant un guichet unique par exemple

A quand un plan ambitieux pour la transition énergétique se basant sur l’exemple allemand, qui pour rappel oblige à une obligation de résultat plutôt qu’à une obligation de moyens ?

Publiez votre commentaire:

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.